Traffic in the operating room during joint replacement is a multidisciplinary problem

Traffic in the operating room during joint replacement is a multidisciplinary problem

Can J Surg 2015;58(4):232-236 | PDF

Martin Bédard, MD; Rémi Pelletier-Roy, BSc; Mathieu Angers-Goulet, BSc; Pierre-Alexandre Leblanc, BSc; Stéphane Pelet, MD, PhD

Abstract

Background: Door openings disrupt the laminar air flow and increase the bacterial count in the operating room (OR). We aimed to define the incidence of door openings in the OR during primary total joint arthroplasty (TJA) surgeries and determine whether measures were needed and/or possible to reduce OR staff traffic.

Methods: We recorded the number of door openings during 100 primary elective TJA surgeries; the OR personnel were unaware of the observer’s intention. Operating time was divided into the preincision period, defined as the time from the opening of surgical trays to skin incision, and the postincision period, defined as time from incision to dressing application.

Results: The mean number of door openings during primary TJA was 71.1 (range 35–176) with a mean operative time of 111.9 (range 53–220) minutes, for an average of 0.64 (range 0.36–1.05) door openings/min. Nursing staff were responsible for 52.2% of total door openings, followed by anesthesia staff at 23.9% and orthopedic staff at 12.7%. In the preincision period, we observed an average of 0.84 door openings/ min, with nursing and orthopedic personnel responsible for most of the door openings. The postincision period yielded an average of 0.54 door openings/min, with nursing and anesthesia personnel being responsible for most of the door openings.

Conclusion: There is a high incidence of door openings during TJA. Because we observed a range in the number of door openings per surgery, we believe it is possible to reduce this number during TJA.

Résumé

Contexte : Les ouvertures de porte perturbent le flux laminaire et accroissent la numération bactérienne au bloc opératoire. Nous avons voulu mesurer l’incidence des ouvertures de porte au bloc opératoire durant les chirurgies pour prothèse articulaire totale (PAT) et déterminer si des correctifs étaient requis ou s’il était possible de réduire la circulation du personnel au bloc opératoire.

Méthodes : Nous avons dénombré les ouvertures de porte durant 100 chirurgies électives primaires pour PAT; le personnel du bloc opératoire n’était pas au courant de l’intention de l’observateur. Le temps opératoire a été subdivisé en une période pré-incision, définie par l’intervalle entre l’ouverture des plateaux chirurgicaux et l’incision chirurgicale, et une période post-incision, définie par l’intervalle entre l’incision et l’application du pansement.

Résultats : Le nombre moyen d’ouvertures de porte par intervention pour PAT primaire a été de 71,1 (entre 35 et 176) et la durée moyenne des interventions a été de 111,9 (entre 53 et 220) minutes, pour une moyenne de 0,65 (entre 0,36 et 1,05) ouverture/ minute. Le personnel infirmier était responsable de 52,2 % du nombre total d’ouvertures de porte, suivi du personnel d’anesthésie avec 23,9 % et du personnel d’orthopédie avec 12,7 %. Durant la période pré-incision, nous avons observé une moyenne de 0,84 ouverture de porte/minute, le personnel infirmier et d’orthopédie ayant été responsable de la majorité des ouvertures de porte. La période post-incision a donné lieu à une moyenne de 0,54 ouverture de porte/minute, le personnel infirmier et d’anesthésie ayant été responsable de la majorité des ouvertures de porte.

Conclusion : On observe un nombre important d’ouvertures de porte durant les interventions pour PAT. Étant donné que ce nombre varie, nous croyons qu’il est possible de le réduire.


Accepted for publication Feb. 24, 2015

Affiliations: From the Department of Orthopedic Surgery, CHU de Québec, Hôpital de l’Enfant-Jésus, Québec, Que. (Bédard, Pelet); and the Faculty of Medicine, Université Laval, Québec, Que. (Bédard, Pelletier- Roy, Angers-Goulet, Leblanc, Pelet).

Competing interests: None declared.

Contributors: M. Bédard and S. Pelet designed the study. R. Pelletier- Roy, M. Angers-Goulet, P.A. Leblanc and S. Pelet acquired the data, which M. Bédard, R. Pelletier-Roy and S. Pelet analyzed. M. Bédard and R. Pelletier-Roy wrote the article, which all authors reviewed and approved for publication.

DOI: 10.1503/cjs.011914

Correspondence to: M. Bédard, CHU de Québec
Hôpital de l’Enfant Jésus de Québec, 1401, 18e rue, Québec, QC, G1J 1Z4; martinbedard@videotron.ca