Impact of a regional acute care surgery model on patient access and outcomes

Impact of a regional acute care surgery model on patient access and outcomes

Can J Surg 2013;56(5)318-324 | PDF | Appendix

Sara A. Kreindler, DPhil*† Liping Zhang, MD, BSc† Colleen J. Metge, PhD*† Richard W. Nason, MD, MSc† Brock Wright, MD, MBA*† Wendy Rudnick, MN* Michael E.K. Moffatt, MD, MSc*†

From the *Winnipeg Regional Health Authority, and the †University of Manitoba, Community Health Services, Winnipeg, Man.

Abstract

Background: The consolidation of acute care surgery (ACS) services at 3 of 6 hospitals in a Canadian health region sought to alleviate a relative shortage of surgeons able to take emergency call. We examined how this affected patient access and outcomes.

Methods: Using the generalized linear model and statistical process control, we analyzed ACS-related episodes that occurred between 39 months prior to and 17 months after the model’s implementation (n = 14 713).

Results: Time to surgery increased after the consolidation. Wait times increased primarily for patients presenting at nonreferral hospitals who were likely to require transfer to a referral hospital. Although ACS teams enabled referral hospitals to handle a much higher volume of patients without increasing within-hospital wait times, overall system wait times were lengthened by the growing frequency of patient transfers. Wait times for inpatient admission were difficult to interpret because there was a trend toward admitting patients directly to the ACS service, bypassing the emergency department (ED). For patients who did go through the ED, wait times for inpatient admission increased after the consolidation; however, this trend was cancelled out by the apparently zero waits of patients who bypassed the ED. Regionalization showed no impact on length of stay, readmissions, mortality or complications.

Conclusion: Consolidation enabled the region to ensure adequate surgical coverage without harming patients. The need to transfer patients who presented at nonreferral hospitals led to longer waits.

Résumé

Contexte : Le regroupement des services chirurgicaux d’urgence (SCU) dans 3 hôpitaux sur 6 d’une région sanitaire canadienne visait à contrer une relative pénurie de chirurgiens capables d’effectuer les interventions d’urgence. Nous en avons analysé l’impact sur l’accessibilité des services et sur les résultats chez les patients.

Méthodes : À l’aide du modèle linéaire généralisé et d’un contrôle statistique des procédés, nous avons analysé les cas adressés aux SCU entre 39 mois précédant et 17 mois suivant l’entrée en vigueur du regroupement des services (n = 14 713).

Résultats : L’intervalle avant l’intervention chirurgicale s’est allongé après le regroupement des services. Les temps d’attente ont principalement augmenté pour les patients qui consultaient dans un hôpital de premier recours d’où ils étaient susceptibles d’être réorientés vers un hôpital de référence. Même si les équipes des SCU ont permis aux hôpitaux de référence de gérer un volume beaucoup plus important de patients sans augmentation du temps d’attente à l’hôpital même, le temps d’attente dans son ensemble s’est prolongé à l’échelle du système en raison de l’accroissement du nombre de transferts. Les temps d’attente pour les hospitalisations ont été difficiles à interpréter parce qu’on avait tendance à admettre les patients directement aux SCU, en contournant les services d’urgences. Pour les patients qui passaient par les urgences, les temps d’attente pour une hospitalisation ont augmenté après le regroupement; toutefois, cette tendance a été compensée par l’attente pour ainsi dire nulle des patients qui contournaient les services d’urgence. La régionalisation n’a exercé aucun impact sur la durée du séjour, les réadmissions, la mortalité ou les complications.

Conclusion : Le regroupement a permis à la région d’assurer une couverture chirurgicale adéquate sans nuire aux patients. La nécessité de réorienter des patients vers les hôpitaux de référence a contribué à prolonger les temps d’attente.


Accepted for publication Nov. 14, 2012

Competing interests: None declared.

Contributors: S.A. Kreindler, C.J. Metge, R.W. Nason and M.E.K.Moffatt designed the study. L. Zhang acquired the data, which all authors interpreted and analyzed. S.A. Kreindler wrote the article, which all authors reviewed and approved for publication.

DOI: 10.1503/cjs.007012

Correspondence to: S. Kreindler Winnipeg Regional Health Authority, Research & Evaluation Unit 200-1155 Concordia Ave. Winnipeg MB R2K 2M9 skreindler@wrha.mb.ca