The lateral radiograph is useful in predicting shortening in 31A2 pertrochanteric hip fractures

The lateral radiograph is useful in predicting shortening in 31A2 pertrochanteric hip fractures

Can J Surg 2013;56(4)270-274 | PDF

Ted Tufescu, MD Bryn Sharkey, MD

From the Department of Surgery, University of Manitoba, Winnipeg, Man., and the Department of Surgery, University of Calgary, Calgary, Alta.

Abstract

Background: We sought to determine if angulation or translation measured on the lateral preoperative injury radiographs of patients with 31A2 pertrochanteric fractures is related to excessive postoperative shortening when treated with a sliding hip screw.

Methods: We retrospectively reviewed the radiographs of consecutive patients with hip fractures treated at a level I university trauma centre between 2003 and 2008. Patients with 31A2 pertrochanteric fractures treated with a sliding hip screw were identified through a search of medical records. The study variables were angulation and translation on the preoperative injury lateral radiograph. The outcome measure was radiographic evidence of fracture shortening, measured as the change in length of sliding hip screw visible outside the barrel between the time of fixation and final follow up.

Results: Of the 131 patients treated, 23 met our inclusion criteria and had sufficient follow-up (mean 6.4 mo). The average shortening for 31A2 fractures with angulation on the injury lateral radiograph was 1.83 (95% confidence interval [CI] 1.18–2.47) cm, compared with 0.93 (95% CI 0.49–1.36) cm for fractures with no angulation (p = 0.019). There was no statistical difference in quality of reduction, tip–apex distance, Orthopedic Trauma Association (AO/OTA) classification or incidence of lateral wall fracture across groups based on the presence of angulation.

Conclusion: Angulation on the lateral preoperative injury radiograph may be useful in predicting excessive shortening in 31A2 pertrochanteric fractures. Further investigation is warranted to confirm this result and to identify the role of other predictors, such as fracture comminution.

Résumé

Contexte : Nous avons cherché à déterminer si la déviation ou la translation mesurée dans les radiographies latérales d’une blessure préopératoire chez les patients victimes d’une fracture pertrochantérienne 31A2 est liée au raccourcissement postopératoire excessif lorsqu’ils sont traités avec une vis coulissante pour la hanche.

Méthodes : Nous avons procédé à une analyse rétrospective des radiographies de patients consécutifs victimes d’une fracture de la hanche qui ont été traités à un centre de traumatologie universitaire de niveau I entre 2003 et 2008. Les patients victimes d’une fracture pertrochantérienne 31A2 traitée au moyen d’une vis coulissante pour la hanche ont été identifiés par une recherche effectuée dans les dossiers médicaux. La déviation et la translation dans la radiographie latérale préopératoire de la blessure ont constitué les variables de l’étude. Les données radiographiques sur le raccourcissement de la fracture mesuré par le changement de longueur de la vis coulissante visible en dehors du corps du fémur entre le moment de la fixation et celui du suivi final ont constitué la mesure de résultat.

Résultats : Sur les 131 patients traités, 23 satisfaisaient à nos critères d’inclusion et avaient fait l’objet d’un suivi suffisant (moyenne de 6,4 mois). Le raccourcissement moyen dans le cas des fractures 31A2 avec déviation révélée par la radiographie latérale de la blessure s’est établi à 1,83 (intervalle de confiance [IC] à 95 % 1,18–2,47) cm, comparativement à 0,93 (IC à 95 % 0,49–1,36) cm dans le cas des fractures sans déviation (p = 0,019). Il n’y avait pas de différence statistique entre les groupes aux niveaux de la qualité de la réduction, de la distance entre l’extrémité et le sommet, de la classification de l’Association de traumatologie orthopédique (AO/ATO) ou de l’incidence de la fracture de la paroi latérale compte tenu de la présence d’une déviation.

Conclusion : La déviation révélée par la radiographie préopératoire latérale de la blessure peut aider à prédire un raccourcissement excessif dans les cas de fractures pertrochantériennes 31A2. Une recherche plus poussée s’impose pour confirmer ce résultat et déterminer le rôle d’autres prédicteurs, comme la comminution de la fracture.


Accepted for publication Aug. 28, 2012

Competing interests: None declared.

Contributors: T. Tufescu designed the study, acquired and analyzed the data and wrote the article. B. Sharkey acquired and analyzed the data. Both authors reviewed the article and approved the final version for publication.

DOI: 10.1503/cjs.007412

Correspondence to: T. Tufescu Health Sciences Centre 401-820 Sherbrooke Ave. Winnipeg MB R3A 1R9 ttufescu@hsc.mb.ca