Morbidity of hand-assisted laparoscopic splenectomy compared to conventional laparoscopic splenectomy: a 6-year review

Morbidity of hand-assisted laparoscopic splenectomy compared to conventional laparoscopic splenectomy: a 6-year review

Can J Surg 2012;55(4):227-232 | PDF

Abdulmalik M.S. Altaf, MD*; James Ellsmere, MD†; Hendrik Jaap Bonjer, MD†; Tarek H. El-Ghazaly, MD†; Dennis R. Klassen, MD†

From the *Department of Surgery, King Abdulaziz University, Jeddah, Saudi Arabia, and the †Queen Elizabeth II Health Sciences Centre, Dalhousie University, Halifax, NS

Abstract

Background: Laparoscopic splenectomy (LS) has several advantages over the open procedure but can be technically demanding when performed in patients with massive splenomegaly. We hypothesized that patients who undergo hand-assisted LS (HALS) may experience the benefits of LS while having their enlarged spleens removed safely.

Methods: We reviewed the charts of patients who underwent HALS or LS between January 2003 and June 2008. Evaluated parameters included intraoperative and early postoperative morbidity and mortality, conversion to open surgery, need for blood transfusion, length of postoperative hospital stay, patient demographics, diagnosis leading to splenectomy, splenic weight and number of postoperative days to resuming normal diet. Differences were analyzed while controlling for splenic weight and malignant diagnosis using multiple linear and logistic regression analysis.

Results: In all, 103 patients underwent splenectomy (23 HALS, 80 LS). Patients who had HALS were older and had larger spleens, and a greater proportion had malignant diagnoses. We observed no significant differences in morbidity, conversion to open surgery or need for blood transfusion. The mean length of postoperative stay, duration of surgery and days to resuming full diet were longer in the HALS group. No patients died. No group differences were significant after controlling for splenic weight and malignant diagnosis.

Conclusion: The morbidity associated with HALS is comparable to that with LS. The longer duration of surgery and hospital stay for HALS patients was likely related to greater splenic weight, older age and greater proportion of malignant diagnoses. Handassisted LS is a viable alternative to open surgery in patients with massive spleens.

Résumé

Contexte : La splénectomie laparoscopique (SL) comporte plusieurs avantages par rapport à la chirurgie ouverte, mais peut être exigeante sur le plan technique lorsqu’elle s’effectue sur des patients qui souffrent de splénomégalie massive. Nous avons formulé une hypothèse selon laquelle les patients soumis à une SL manuellement assistée (SLMA) pourraient bénéficier des avantages de la SL tout en subissant sans danger l’ablation de leur rate hypertrophiée.

Méthodes : Nous avons passé en revue les dossiers de patients qui ont subi une SLMA ou une SL entre janvier 2003 et juin 2008. Les paramètres évalués incluaient la morbidité et la mortalité durant l’intervention et le postopératoire immédiat, la conversion vers une chirurgie ouverte, le recours aux transfusions sanguines, la durée du séjour hospitalier postopératoire, les caractéristiques démographiques des patients, le diagnostic ayant mené à la splénectomie, le poids de la rate et le nombre de jours postopératoires avant reprise de l’alimentation normale. Les différences ont été analysées en tenant compte du poids de la rate et des diagnostics de cancer à l’aide d’analyses de régression linéaire multiple et logistique.

Résultats : En tout, 103 patients ont subi une splénectomie (23 SLMA et 80 SL). Les patients qui ont subi une SLMA étaient plus âgés, leur rate était plus hypertrophiée et ils étaient plus nombreux à présenter un diagnostic de cancer. Nous n’avons observé aucune différence significative sur le plan de la morbidité, de la conversion vers la chirurgie ouverte ou du recours aux transfusions. La durée moyenne du séjour postopératoire, la durée de la chirurgie et le nombre de jours avant la reprise d’une alimentation complète ont été plus longs dans le groupe soumis à la SLMA. Aucun patient n’est décédé. On n’a observé aucune différence significative entre les groupes après avoir tenu compte du poids des rates et du diagnostic de cancer.

Conclusion : La morbidité associée à la SLMA se compare à celle de la SL. La durée plus longue de la chirurgie et du séjour hospitalier chez les patients soumis à la SLMA a probablement été attribuable au poids plus élevé de la rate, à l’âge plus avancé des patients et à la proportion plus grande de diagnostics de cancer. La SL manuellement assistée est une solution de rechange viable à la chirurgie ouverte chez les patients souffrant de splénomégalie.


Accepted for publication Nov. 16, 2010

Competing interests: None declared.

Contributors: Each author contributed to study design, data acquisition and analysis, article writing and review, and approved its publication.

DOI: 10.1503/cjs.028910

Correspondence to: D.R. Klassen, Department of Surgery, Dalhousie University, Room 8-028 Victoria Bldg., 1278 Tower Rd., Halifax NS B3H 2Y9, klassend@cdha.nshealth.ca