Are Canadian general surgery residents ready for the 80-hour work week? A nationwide survey

Are Canadian general surgery residents ready for the 80-hour work week? A nationwide survey

Can J Surg 2012;55(1):53-57 | PDF

Monisha Sudarshan, MD*, Wael C. Hanna, MD, MBA*, Mohammed H. Jamal, MD*, Lily H.P. Nguyen, MD†, Shannon A. Fraser, MD, MSc*

From the *Department of General Surgery and the †Department of Otolaryngology, McGill University, Montréal, Que.

Abstract

Background: The purpose of this study was to describe Canadian general surgery residents’ perceptions regarding potential implementation of work-hour restrictions.

Methods: An ethics review board–approved, Web-based survey was submitted to all Canadian general surgery residency programs between April and July 2009. Questions evaluated the perceived effects of an 80-hour work week on length of training, operative exposure, learning and lifestyle. We used the Fisher exact test to compare seniorand junior residents’ responses.

Results: Of 360 residents, 158 responded (70 seniors and 88 juniors). Among them, 79% reported working 75–100 hours per week. About 74% of seniors believed that limiting their work hours would decrease their operative exposure; 43% of juniors agreed (p< 0.001). Both seniors and juniors thought limiting their work hours would improve their lifestyle (86% v. 96%, p= 0.12). Overall, 60% of residents did not believe limiting work hours would extend the length of their training. Regarding 24-hour call, 60% of juniors thought it was hazardous to their health; 30% of seniors agreed (p= 0.001). Both senior and junior residents thought abolishing 24-hour call would decrease their operative exposure (84% v. 70%, p= 0.21). Overall, 31% of residents supported abolishing 24-hour call. About 47% of residents (41% seniors, 51% juniors, p= 0.26) agreed with the adoption of the 80-hour work week. Conclusion: There is a training-level based dichotomy of opinion among general surgery residents in Canada regarding the perceived effects of work hour restrictions. Both groups have voted against abolishing 24-hour call, and neither group strongly supports the implementation of the 80-hour work week.

Résumé

Contexte : Cette étude visait à décrire les perceptions des résidents en chirurgie générale du Canada au sujet de restrictions possibles des heures de travail.

Méthodes : Un sondage web approuvé par un conseil d’examen de l’éthique a été présenté à tous les programmes canadiens de résidence en chirurgie générale entre avril et juillet 2009. Les questions évaluaient les effets perçus d’une semaine de travail de 80 heures sur la durée de la formation, l’exposition au milieu opératoire, l’apprentissage et les habitudes de vie. Nous avons utilisé le test exact de Fisher pour comparer les réponses des médecins résidents seniors et celles de leurs collègues débutants.

Résultats : Sur 360 médecins résidents, 158 ont répondu (70 seniors et 88 débutants), et 79% d’entre eux ont déclaré travailler de 75 à 100 heures par semaine. Environ 74% des médecins résidents seniors croyaient que la limitation de leurs heures de travail réduirait leur exposition au milieu opératoire; 43% des médecins résidents débutants étaient d’accord avec eux (p < 0,001). Les médecins résidents seniors et leurs collègues débutants croyaient que la limitation de leurs heures de travail améliorerait leurs habitudes de vie (86% c. 96%, p = 0,12). Dans l’ensemble, 60% des médecins résidents ne croyaient pas que la limitation des heures de travail prolongerait la durée de leur formation. En ce qui concerne les périodes de garde de 24 heures, 60% des médecins résidents débutants croyaient qu’elles étaient dangereuses pour leur santé et 30 % des médecins résidents seniors étaient d’accord avec eux (p = 0,001). Les médecins résidents seniors et leurs collègues débutants croyaient que l’abolition des périodes de garde de 24 heures réduirait leur exposition au milieu opératoire (84% c. 70%, p = 0,21). Dans l’ensemble, 31% des médecins résidents appuyaient l’abolition des périodes de garde de 24 heures. Environ 47 % des médecins résidents (41 % seniors, 51 % débutants, p = 0,26) étaient d’accord pour qu’on adopte la semaine de travail de 80 heures.


Accepted for publication Jan. 12, 2011

Competing interests: None declared

Contributors: W.C. Hanna, L.H.P. Nguyen and S.A. Fraser designed the study. S.A. Fraser acquired the data, which M. Sudarshan, W.C. Hanna, M.H. Jamal and S.A. Fraser analyzed. M. Sudarshan and W.C. Hanna wrote the article, which M.H. Jamal, L.H.P. Nguyen and S.A. Fraser reviewed. All authors approved its publication.

DOI: 10.1503/cjs.019110

Correspondence to: Dr. S.A. Fraser 3755 Côte St. Catherine Pavilion A-510 Montréal QC H3T 1E2 shannon.fraser@mcgill.ca