Anatomically safe and minimally invasive transcrestal technique for procurement of autogenous cancellous bone graft from the mid-iliac crest

Anatomically safe and minimally invasive transcrestal technique for procurement of autogenous cancellous bone graft from the mid-iliac crest

PDF

Paul C. Missiuna, MD; Harjeet S. Gandhi, MD; Forough Farrokhyar, PhD; Barry E. Harnett, DDS; Edward M.G. Dore, DDS; Barbara Roberts, RN, CPN(C)

From the Department of Surgery, McMaster University, Hamilton, Ont.

Abstract

Background: Open iliac bone harvesting techniques can result in significant complications and residual morbidity. In reconstructive procedures where a small volume of autogenous cancellous bone graft is required, a minimally invasive technique for bone harvesting applied at the mid-iliac crest has been deemed satisfactory. We sought to assess the application of a well-established surgical technique to procure adequate volume of autogenous cancellous iliac bone graft with minimal trauma to adjacent structures.

Methods: We retrospectively reviewed the cases of patients who underwent a minimally invasive transcrestal mid-iliac bone graft procurement technique between May 2003 and December 2007. The technique was performed using a 3.5-mm Steinmann pin as a trocar and a 4.5-mm AO drill sleeve as a trephine. We administered a questionnaire, either in the clinic or by mail, to assess a number of parameters, including postoperative pain, dysthesia, parasthesia, status of the donor site wound and patient satisfaction.

Results: Of the 37 consecutive patients who underwent the procedure, data from 26 patients were available for assessment. Donor site pain resolved within a few days of the surgery, and none of the patients experienced symptoms of chronic pain. At the final review, none of the patients reported any unpleasant signs and symptoms related to the residual scar.

Conclusion: We recommend that the described minimally invasive trephine method be used when a small cancellous bone graft is needed. We found that patient morbidity was significantly lower with the trephine harvest technique than with open bone harvesting methods at the anterior iliac crest.

Résumé

Contexte : Les techniques ouvertes de prélèvement d’os iliaque peuvent entraîner des complications importantes et une morbidité résiduelle. Dans les interventions de reconstruction au cours desquelles il faut prélever un faible volume de greffon d’os spongieux autogène, une technique à effraction minimale de prélèvement d’os appliquée au milieu de la crête de l’os iliaque a été jugée satisfaisante. Nous avons cherché à évaluer l’application d’une technique chirurgicale bien établie pour prélever un volume suffisant de greffon d’os iliaque spongieux autogène en minimisant le traumatisme causé aux structures adjacentes.

Méthodes : Nous avons étudié rétrospectivement les cas de patients soumis à une technique à effraction minimale de prélèvement de greffon osseux au milieu de la crête iliaque entre mai 2003 et décembre 2007. La technique a été exécutée au moyen d’une broche de Steinmann de 3,5 mm utilisée comme trocart et d’une douille de réduction AO de 4,5 mm comme trépan. Nous avons administré un questionnaire, à la clinique ou par la poste, afin d’évaluer un certain nombre de paramètres, y compris la douleur postopératoire, la dysthésie, la paresthésie, l’état de la plaie au site du prélèvement et la satisfaction des patients.

Résultats : Sur les 37 patients consécutifs qui ont subi l’intervention, des données portant sur 26 patients étaient disponibles pour l’évaluation. La douleur au site du prélèvement s’est résorbée en quelques jours après l’intervention chirurgicale et aucun des patients n’a eu de symptômes de douleur chronique. Au moment de la révision finale, aucun des patients n’a déclaré de signes ni de symptômes désagréables reliés à la cicatrice résiduelle.

Conclusion : Nous recommandons d’utiliser la méthode à effraction minimale au trépan décrite ici lorsqu’il faut prélever un greffon d’os spongieux peu volumineux. Nous avons constaté que les techniques de prélèvement au trépan ont entraîné chez les patients une morbidité plus faible que les méthodes ouverte de prélèvement d’os au niveau de la crête antérieure de l’os iliaque.


Accepted for publication Jan. 12, 2011

Competing interests: None declared.

Contributors: Dr. Harnett and Ms. Roberts designed the study. Dr. Missiuna developed the surgical technique. Drs. Missiuna, Gandhi and Harnett acquired the data. Drs. Gandhi, Farrokhyar, Harnett and Dore analyzed the data. Dr. Gandhi wrote the article. Drs. Missiuna, Farrokhyar, Harnett and Dore and Ms. Roberts reviewed the article. All authors approved its publication.

DOI: 10.1503/cjs.028010

Correspondence to: Dr. P.C. Missiuna, 700 Main St. E, Lower Level, Hamilton ON L8M 1K7 missiunp@mcmaster.ca