Predictors of farther mobilization on day of surgery and shorter length of stay after total joint arthroplasty

Predictors of farther mobilization on day of surgery and shorter length of stay after total joint arthroplasty

Can J Surg 2020;63(6):E509-E516 | PDF

Sylvia Gautreau, PhD; Regan Haley, MScPT; Odette N. Gould, PhD; Donaldo D. Canales, MA; Tara Mann, BScPT, MA; Michael E. Forsythe, MD

Abstract

Background: Mobilization on the day of total joint arthroplasty (TJA) is associated with shorter length of stay. The question of whether incrementally farther mobilization on the day of surgery (POD0) contributes to shorter length of stay has not been widely studied. The purpose of this study was to determine if farther mobilization on POD0 led to shorter length of stay and to identify the predictors of farther mobilization and length of stay.

Methods: A retrospective chart review was undertaken using data for patients who had a primary TJA and mobilized on POD0. Patients were categorized into the following 4 mobilization groups: sat on the bedside (Sat), stood by the bed or walked in place (Stood), walked in the room (Room) and walked in the hall (Hall). The primary outcome was length of stay. Predictors of farther mobilization on POD0 and length of stay were identified using regression analyses.

Results: The sample comprised 283 patients. The Hall group had significantly shorter length of stay than all other groups. There were sex differences across the mobilization groups. Simultaneous regression analysis showed that farther mobilization was predicted by younger age, male sex, lower body mass index, spinal anesthesia and fewer symptoms limiting mobilization. Hierarchical regression showed that shorter length of stay was predicted by male sex, lower body mass index, lower American Society of Anaesthesiologists physical status classification score, less pain/stiffness and farther mobilization on POD0.

Conclusion: Understanding the modifiable and nonmodifiable predictors of mobilization after TJA and length of stay can help identify patients more likely to mobilize farther on the day of surgery, which would contribute to better resource allocation and discharge planning. Focusing on symptom management could increase opportunities for farther mobilization on POD0 and thereby decrease length of stay.

Résumé

Contexte : La mobilisation le jour même d’une arthroplastie totale (AT) est associée à une durée d’hospitalisation réduite. Or, le lien entre l’ampleur de la mobilisation le jour de la chirurgie (jour postopératoire 0 [JPO0]) et la réduction de la durée d’hospitalisation n’a pas été largement étudié. La présente étude visait à déterminer si une mobilisation plus importante au JPO0 réduit la durée d’hospitalisation, de même qu’à repérer les facteurs prédictifs de mobilisation importante et de durée d’hospitalisation.

Méthodes : Une analyse rétrospective a été menée à l’aide des dossiers de patients ayant subi une AT primaire et ayant été mobilisés au JPO0. Les patients ont été classés en 4 groupes en fonction de l’ampleur de leur mobilisation : assis au bord du lit (assis), debout à côté du lit ou marche sur place (debout), marche dans la chambre (chambre) et marche dans le couloir (couloir). Le principal résultat à l’étude était la durée d’hospitalisation. Les facteurs prédictifs de mobilisation importante au JPO0 et de durée d’hospitalisation ont été dégagés au moyen d’analyses de régression.

Résultats : L’échantillon comprenait 283 patients. Le groupe couloir présentait une durée d’hospitalisation significativement plus courte que les autres. Des différences entre les sexes ont été observées dans tous les groupes. Selon une analyse de régression simultanée, les facteurs prédictifs de mobilisation importante étaient un jeune âge, le sexe masculin, un faible indice de masse corporelle, une anesthésie rachidienne et un nombre limité de symptômes nuisant à la mobilisation. Une analyse de régression hiérarchique a quant à elle montré que les facteurs prédictifs de durée hospitalisation réduite étaient le sexe masculin, un faible indice de masse corporelle, un faible score à la classification de l’état de santé physique de l’American Society of Anesthesiologists, une douleur ou des raideurs moindres, et une mobilisation importante au JPO0.

Conclusion : La mise en évidence des facteurs prédictifs modifiables et non modifiables de mobilisation et de durée d’hospitalisation après une AT peut faciliter le repérage des patients susceptibles d’être davantage mobilisés, ce qui contribuerait à une meilleure allocation des ressources et faciliterait la planification des congés. Accorder une attention particulière au soulagement des symptômes pourrait accroître les occasions de mobilisation importante au JPO0 et, par conséquent, réduire la durée d’hospitalisation.


Accepted Jan. 7, 2020

Acknowledgement: A research grant was received from the Atlantic Provinces Orthopaedic Society.

Affiliations: The Moncton Hospital, Horizon Health Network, Moncton, N.B. (Gautreau, Haley, Gould, Mann, Forsythe); Mount Allison University , Sackville, N.B. (Gould); Research Services, Horizon Health Network, Moncton, N.B. (Canales).

Competing interests: None declared.

Contributors: S. Gautreau and M. Forsythe conceived the study. S. Gautreau, R. Haley and T. Mann acquired the data, which S. Gautreau, O. Gould and D. Canales analyzed. S. Gautreau drafted the manuscript, which all authors critically revised. All authors approved the final version to be published.

DOI: 10.1503/cjs.003919

Correspondence to: S. Gautreau, The Moncton Hospital, Orthopaedic Surgery, Rm 6620, 135 MacBeath Ave, Moncton NB E1C 6Z8, sylvia.gautreau@horizonnb.ca