Intraoperative cell salvage with autologous transfusion in elective right or repeat hepatectomy: a propensity-score–matched case–control analysis

Intraoperative cell salvage with autologous transfusion in elective right or repeat hepatectomy: a propensity-score–matched case–control analysis

Can J Surg 2018;61(2):105-113 | PDF

Thomas Zacharias, MD; Erich Ahlschwede, MD; Nicole Dufour, MD; Florence Romain, MD; Odile Theissen-Laval, MD

Abstract

Background: Liver resection may be associated with substantial blood loss, and cell saver use has been recommended for patients at high risk. We performed a study to compare the allogenic erythrocyte transfusion rate after liver resection between patients who had intraoperative cell salvage with a cell saver device versus patients who did not. Our hypothesis was that cell salvage with autologous transfusion would reduce the allogenic blood transfusion rate.

Methods: Cell salvage was used selectively in patients at high risk for intraoperative blood loss based on preoperatively known predictors: right and repeat hepatectomy. Patients who underwent elective right or repeat hepatectomy between Nov. 9, 2007, and Jan. 27, 2016 were considered for the study. Data were retrieved from a liver resection database and were analyzed retrospectively. Patients with cell saver use (since January 2013) constituted the experimental group, and those without cell salvage (2007–2012), the control group. To reduce selection bias, we matched propensity scores. The primary outcome was the allogenic blood transfusion rate within 90 days postoperatively. Secondary outcomes were the number of transfused erythrocyte units, and rates of overall and infectious complications.

Results: Ninety-six patients were included in the study, 41 in the cell saver group and 55 in the control group. Of the 96, 64 (67%) could be matched, 32 in either group. The 2 groups were balanced for demographic and clinical variables. The allogenic blood transfusion rate was 28% (95% confidence interval [CI] 12.5%–43.7%) in the cell saver group versus 72% (95% CI 56.3%–87.5%) in the control group (p < 0.001). The overall and infectious complication rates were not significantly different between the 2 groups.

Conclusion: Intraoperative cell salvage with autologous transfusion in elective right or repeat hepatectomy reduced the allogenic blood transfusion rate.

Résumé

Contexte : La résection hépatique peut s’accompagner de pertes sanguines importantes et l’utilisation d’un système de récupération de sang autologue est recommandée chez les patients à risque élevé. Nous avons procédé à une étude pour comparer le taux de transfusion de sang allogénique après la résection hépatique selon que les patients avaient ou non été soumis à une intervention de récupération de sang autologue. Notre hypothèse est que la récupération de sang autologue peropératoire pourrait réduire le taux de transfusion de sang allogénique.

Méthodes : La récupération de sang autologue a été utilisée sélectivement chez des patients exposés à un risque élevé à l’égard de pertes sanguines peropératoires, en fonction de facteurs prédictifs préopératoires connus : hépatectomie droite et reprise de l’hépatectomie. Les patients ayant subi une intervention chirurgicale non urgente pour hépatectomie droite ou reprise d’hépatectomie entre le 9 novembre 2007 et le 27 janvier 2016 ont été considérés comme admissibles à l’étude. Les données ont été récupérées à partir d’une base de données sur la résection hépatique et analysées de manière rétrospective. Les patients soumis à la récupération de sang autologue (à partir de janvier 2013) ont constitué le groupe expérimental, et les autres (2007–2012) ont constitué le groupe témoin. Pour réduire le risque de biais de sélection, nous avons apparié les scores de propension. Le paramètre principal était le taux de transfusion de sang allogénique dans les 90 jours suivant l’opération. Les paramètres secondaires étaient le nombre d’unités transfusées, le taux de complications infectieuses et le taux global de complications.

Résultats : Quatre-vingt-seize patients ont pris part à l’étude, 41 dans le groupe soumis à la récupération de sang autologue et 55 dans le groupe témoin. Parmi les 96 patients de l’étude, 64 (67 %) ont pu être assortis, 32 dans chaque groupe. Les 2 groupes étaient équilibrés aux plans des variables démographiques et cliniques. Le taux d’allotransfusions a été de 28 % (intervalle de confiance [IC] de 95 % 12,5 %–43,7 %) dans le groupe soumis à la récupération de sang autologue, contre 72 % (IC de 95 % 56,3 %–87,5 %) dans le groupe témoin (p < 0,001). Le taux de complications infectieuses et le taux global de complications n'ont pas été significativement différents entre les 2 groupes.

Conclusion : La récupération de sang autologue peropératoire dans les cas d’hépatectomie droite ou d’hépatectomie répétée a réduit le taux de transfusion de sang allogénique.


Accepted Sept. 5, 2017

Affiliations: From the Service de chirurgie digestive, hépato-biliaire et endocrinienne, Pôle de Pathologies Digestives et Urologie (Zacharias); and the Pôle Anesthésie et Réanimation Chirurgicale, Hôpital Emile Muller, Mulhouse, France (Ahlschwede, Dufour, Romain, Theissen-Laval).

Competing interests: None declared.

Contributors: T. Zacharias designed the study. All authors acquired and analyzed the data. T. Zacharias wrote the article, which all authors reviewed and approved for publication.

DOI: 10.1503/cjs.010017

Correspondence to: T. Zacharias, Service de chirurgie digestive, hépato-biliaire et endocrinienne, Pôle de Pathologies Digestives et Urologie, Hôpital Emile Muller, 20 rue du Dr Laennec, 68070 Mulhouse, France, zachariast@ghrmsa.fr