Factors affecting orthopedic residency selection: a cross-sectional survey

Factors affecting orthopedic residency selection: a cross-sectional survey

Can J Surg 2017;60(3):186-191 | PDF

Jason Strelzow, MD; Robert Petretta, MD; Henry M. Broekhuyse, MD

Abstract

Background: Annually, orthopedic residency programs rank and recruit the best possible candidates. Little evidence exists identifying factors that potential candidates use to select their career paths. Recent literature from nonsurgical programs suggests hospital, social and program-based factors influence program selection. We sought to determine what factors influence the choice of an orthopedic career and a candidate’s choice of orthopedic residency program.

Methods: We surveyed medical student applicants to orthopedic programs and current Canadian orthopedic surgery residents (postgraduate year [PGY] 1–5). The confidential online survey focused on 3 broad categories of program selection: educational, program cohesion and noneducation factors. Questions were graded on a Likert Scale and tailed for mean scores.

Results: In total, 139 residents from 11 of 17 Canadian orthopedic programs (49% response rate) and 23 medical student applicants (88% response rate) completed our survey. Orthopedic electives and mandatory rotations were reported by 71% of participants as somewhat or very important to their career choice. Collegiality among residents (4.70 ± 0.6), program being the “right fit” (4.65 ± 0.53) and current resident satisfaction with their chosen program (4.63 ±0.66) were ranked with the highest mean scores on a 5-point Likert scale.

Conclusion: There are several modifiable factors that residency programs may use to attract applicants, including early availability of clerkship rotations and a strong mentorship environment emphasizing both resident–resident and resident–staff cohesion. Desirable residency programs should develop early access to surgical and operative skills. These must be balanced with a continued emphasis on top-level orthopedic training.

Résumé

Contexte : Chaque année, les programmes de résidence en orthopédie évaluent et recrutent les meilleurs candidats possibles. On dispose de peu de renseignements au sujet des critères sur lesquels les candidats fondent leur choix de parcours professionnel. Selon la littérature récente issue de programmes non chirurgicaux, les critères de sélection des programmes ont à voir avec les hôpitaux, les programmes eux-mêmes et certains facteurs sociaux. Nous avons voulu savoir quels sont les facteurs qui influent sur le choix d’une carrière en orthopédie et le choix d’un programme de résidence en orthopédie par les candidats.

Méthodes : Nous avons interrogé les étudiants en médecine candidats aux programmes d’orthopédie et les médecins résidents actuels en chirurgie orthopédique au Canada (année de résidence [R] de 1 à 5). Le questionnaire en ligne confidentiel portait sur 3 grandes catégories de critères de choix d’un programme : facteurs didactiques, facteurs liés à la cohésion des programmes et facteurs non didactiques. Les questions ont été classées sur une échelle de Likert et les scores moyens ont été estimés.

Résultats : En tout, 139 candidats et médecins résidents actuels de 11 programmes d’orthopédie sur 17 au Canada ont répondu au questionnaire (taux de réponse 49 %). Soixante et onze pour cent des participants ont qualifié les stages électifs et obligatoires en orthopédie de relativement ou très importants pour leur choix de carrière. La collégialité entre les médecins résidents (4,70 ± 0,6), l’adéquation des programmes (4,65 ± 0,53) et la satisfaction actuelle des médecins résidents à l’endroit du programme choisi (4,63 ± 0,66) ont obtenu les scores moyens les plus élevés sur l’échelle de Likert en 5 points.

Conclusion : Les programmes de résidence pourraient utiliser plusieurs facteurs modifiables pour attirer des candidats, y compris une offre de stage hâtive et un solide mentorat, mettant l’accent sur la cohésion résident–résident et résident–personnel. Les programmes de résidence attrayants devraient offrir un accès rapide aux compétences chirurgicales et opératoires. Et ces compétences devraient être en phase avec le maintien d’une formation orthopédique de haut niveau.


Accepted Nov. 11, 2016; Early-released Apr. 1, 2017

Affiliations: From the Department of Orthopaedics, University of British Columbia, Vancouver, BC.

Competing interests: None declared.

Contributors: All authors designed the study. J. Strelzow and R. Petretta acquired the data, which J. Strelzow analyzed. J. Strelzow and R. Petretta wrote the article, which all authors reviewed and approved for publication.

DOI: 10.1503/cjs.014915

Correspondence to: J. Strelzow, Department of Orthopaedics, Vancouver General Hospital, 3415 – 910 West 10th Ave, Vancouver BC V5Z 4E3; jstrelzow@gmail.com